Bouillant Farid Boulaya !

Mis à jour : janv. 22



Élu meilleur joueur du mois de décembre par les supporteurs messins, Farid Boulaya continue d'aligner les performances de premier ordre.


Face au Lyon de Slimani, il allait se frotter à du lourd en milieu de terrain, avec Thiago Mendes et surtout Paqueta. On se disait, vu la forme des brésiliens, que ça n'allait pas être de la tarte. Mais force est de constater que, comme le laissaient présager les dribbles chaloupés de ses débuts pros en ligue 2, l'irrégulier Farid est bien devenu le bouillant Boulaya.


C'était en 2015. Une éternité. Le technicien a mis du temps à émerger, la faute en est à ses blessures et probablement à un mental fragile. Aujourd'hui il se révèle au plus haut niveau et avec une régularité remarquable, montre l'étendue de son talent. L’exigeant coach Antonetti lui donne les clés du jeu et Boulaya le lui rend bien. Il met sa technique au service absolu du collectif, son style est fluide, épuré, il donne simple, propose intelligemment et joue juste.


La victoire messine à Lyon, où il met sur orbite Ieka Seka pour le but de la victoire, signe son retour au tout premier plan des meneurs de jeu de ligue 1. Inspiré et malin, le fennec a posé des problèmes considérables à ses adversaires. Ses options de jeu et ses contrôles orientés étaient illisibles pour des Lyonnais rendus incapables d'anticiper et de rattraper la précieuse seconde d'avance dont il bénéficiait à chaque prise de balle.


Un comble pour celui dont la trajectoire semblait avoir pris un temps de retard. Si Boulaya continue de prendre de la vitesse, voire de l'avance, il se pourrait qu’il fasse partie des hommes forts sur lesquels pourra compter le stratège Belmadi, dans sa quête de l'objectif suprême : le Mondial 2022.