Algérie 2-1 Egypte : Il y a 17 ans jour pour jour, l'Algérie gagnait avec le coeur !

Mis à jour : janv. 30




Il y a 17 ans jour pour jour, Hocine Achiou liquidait les égyptiens sur un but "maradonesque", retour sur ce match et cette performance historique des verts ! C'est notre flashback d'aujourd'hui, notre rubrique dédiée aux moments forts de l'histoire du football algérien.


Il y a 17 ans jour pour jour, l'Algérie battait une équipe d'Égypte faisant partie du gotha du football africain. Avec dans ses rangs des joueurs comme Ahmed Bellal, Ahmed Hassan, Mohamed Barakat ou encore Mido ... Des joueurs pour la plupart qui avaient déjà une armoire à trophées bien garnie, cette équipe d'Égypte faisait peur à toute l'Afrique...Mais l'équipe d'Algérie s'est mise en travers de son chemin, les hommes de Rabah Saadane n'ont pas autant d'expérience que leurs homologues égyptiens, mais dans des derbys comme les Algérie-Egypte l'expérience ne fait pas tout, pour gagner il faut du cœur !

En 2004, l'Egypte est l'une des grandes favorites de la compétition et, en plus de cela, elle démarre bien son exercice en remportant son premier match face au Zimbabwe (2-1) pendant que l'Algérie tenait en échec les lions indomptables du Cameroun (1-1). Dans le groupe de la mort, le moindre faux pas est interdit, le 29 janvier 2004 le Cameroun remporte haut la main son match (5-3) contre une ambitieuse équipe du Zimbabwe. C'est donc au tour des Algériens et des Égyptiens de s'affronter au Stade Olympique de Sousse dans un derby qui restera dans les annales.

Mamouni assomme le camp égyptien




Alors qu'on joue le premier quart d'heure seulement, l'Algérie sur un corner tiré par Djamel Belmadi, le capitaine de la sélection, trouve la tête du milieu de terrain de La Louvière Maamar Mamouni au premier poteau. Stupeur dans le camp égyptien, l'Algérie ouvre le score après 13 minutes de jeu et ce sur la seule et unique occasion algérienne dans cette première mi-temps. Malheureusement pour les verts, cette avance sera de courte durée puisque 12 minutes plus tard, suite à une erreur au milieu du terrain, El Sayed jaillit balle au pied et accélère plein axe pour adresser un ballon minutieusement travaillé à l'attaquant Ahmed Bellal qui trompe Lounes Gaouaoui sur un ballon piqué. 1-1 entre les deux formations au bout de 25 minutes de jeu.


Juste après l'égalisation, Mido remporte son duel aérien contre Brahim Zafour et de la tête trouve le poteau de Gaouaoui qui se blesse au visage dans la foulée, après avoir heurté le montant. On souffre côté algérien, Gaouaoui se fait soigner c'est l'occasion pour les verts de souffler un peu car pendant ces 30 premières minutes de jeu les égyptiens ont eu pas moins de 5 occasions franches ! Un répit de courte durée pour le gardien de la JS Kabylie qui remporte son duel face à Ahmed Hassan, complètement seul dans la surface de réparation (33'), mais malheureusement pour lui le portier algérien est en grande forme ce jour-là. Juste avant la mi-temps Ahmed Hassan, encore lui à la limite du hors-jeu, enchaîne dans la surface de réparation algérienne un amorti de la poitrine puis une demi-volée qui finit hors cadre, Gaouaoui était battu sur ce coup-là.

Une deuxième mi-temps encore plus difficile

La pause devait faire du bien aux Algériens complètement acculés par les offensives égyptiennes en première mi-temps (6 occasions franches dans les 45 premières minutes). Les hommes de Saleh Mohsen veulent à tout prix prendre les 3 points et se portent vers l'attaque dès l'entame de la seconde période, à la 50' minute de jeu le portier algérien Gaouaoui remporte à nouveau un face à face contre Ahmed Bellal intenable sur le front de l'attaque. Quelques secondes avant l'heure de jeu sur une action anodine, Maamar Mamouni assène un coup au visage d'Ahmed Hassan, l'arbitre est juste en face de l'action et donne immédiatement un carton rouge à l'unique buteur algérien de la rencontre pour le moment.


L'équipe d'Algérie est retranché dans son camp après l'expulsion de Mamouni, le sélectionneur Rabah Saadane décide donc de sortir Mansour Boutabout et de rentrer un élément défensif, en l'occurrence le défenseur Haddou Moulay. Les offensives égyptiennes s'enchaînent et la défense algérienne plie mais ne rompt pas, les verts continuent à se battre sur chaque duel. Alors que le chrono tourne, les égyptiens tentent à plusieurs reprises d'obtenir un penalty mais l'arbitre du jour, le luxembourgeois Alain Hamer, n'est pas dupe et donne un carton jaune à Ahmed Bellal après une simulation dans la surface de réparation (70').



86ème minute de jeu...

L'Egypte continue de pousser, l'Algérie défend à 10 en s'arrachant sur chaque duel. Le milieu de terrain Nasredine Kraouche récupère un ballon des pieds des égyptiens et lance Hocine Achiou dans sa moitié de terrain. Le milieu offensif de l'USM Alger a des ressources, ayant débuté la rencontre sur le banc et Saadane l'a fait rentrer à la place de Belmadi à la 57' minute de jeu. Achiou balle au pied doit traverser tout le terrain, c'est une contre-attaque à 2 contre 3. Malek Cherrad seul en pointe use de plusieurs appels de balles pour perturber son vis-à-vis égyptien, Hocine Achiou n'a donc plus qu'à dribbler deux défenseurs.


Les deux égyptiens maintiennent une distance d'environ 3 mètres sur Achiou jusqu'aux 30 derniers mètres, mais sur une première feinte Tamer Abdelhamid se retrouve derrière l'algérien. Achiou n'a donc plus que Hany Said à dribbler, le milieu offensif feint une accélération sur le flanc droit pour mieux passer plein axe. Sur ce coup de rein et après une belle conduite de balle sur 60 mètres, "Diego" Achiou arrive à se faufiler entre les deux défenseurs adverses pour se retrouver seul face au gardien égyptien.


Complètement perturbé par la folle course d'Achiou, le gardien égyptien Nader El Sayed était resté sur ses appuis et sur son côté gauche, Achiou lève la tête et frappe logiquement à droite du portier égyptien. Le stade explose, les 10 000 supporteurs algériens sur place exultent, l'Algérie mène 2-1 à la 87ème minute de la rencontre et en infériorité numérique contre une grande équipe d'Égypte. Le score en restera là sur ce scénario de rêve pour les Algériens, malgré la domination de l'armada offensive des pharaons les verts gagnent ce derby grâce à un but de Achiou le "Harami", comme vont si bien l'appeler la presse égyptienne après la rencontre.



Rabah Saadane : "Une victoire obtenue avec le coeur"

L'Algérie se qualifie grâce à sa différence de but et empêche son rival de toujours d'aller plus loin dans la compétition, Rabah Saadane disait en conférence de presse d'après match que la victoire des verts avait été obtenue avec le cœur. Alors que l'Algérie et le Cameroun filent en 1/4 de finale de la CAN, l'Egypte de son côté termine à la 3ème place et est donc éliminé de la compétition. Véritable humiliation pour les pharaons qui ressortiront de cette compétition avec le même nombre de points que les algériens. Le sélectionneur égyptien disait pour sa dernière conférence de presse "j'ai échoué, je vais démissionner et souhaite bonne chance à mon remplaçant".


Dans la foulée, l'Algérie perd son 1/4 de finale face au Maroc (3-1) et n'arrivera pas à se qualifier aux CAN 2006 et 2008... Du côté égyptien, cette humiliation en Tunisie aura frappé de plein fouet l'orgueil et le moral, l'Egypte remportera les trois CAN suivantes (2006, 2008 et 2010) devenant ainsi l'équipe la plus titré d'Afrique jusqu'à aujourd'hui !





Youssef F, Footalgeria.com